Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Allaiter : des questions fréquentes et leurs réponses

Allaiter ça ne coule pas forcément de source. On ne sait pas toujours ce qu'il faut ou non faire. Voilà donc quelques questions fréquentes que j'ai pu rencontrer et leurs réponses, fruits de les lectures et expériences personnelles.

Est ce que tout le monde peut allaiter ?

Oui toute femme qui le souhaite peut allaiter. Toute forme de seins le permet. Si par contre il y a un souci de mamelons ombiliqués, il reste néanmoins possible de tenter l'expérience avec des bouts de sein silicone.

Allaiter ça fait mal ?

La douleur ressentie dépend de chaque femme. Certaines vont être hyper-sensibles, d'autres non.

Néanmoins l'hypersensibilité des premiers temps finit généralement par s'estomper.

Ce qui fait "le plus mal" ce sera la montée de lait. Mais cette douleur diminue également pour disparaître, une fois que le sein enregistre la quantité de lait à produire. Pour calmer cette sensation désagréable (personnellement je n'ai jamais eu mal), jet de douche, compresses tièdes ou froides...

Il faudra également bien positionner bébé, pour qu'aucune douleur ne soit ressentie. La position du ballon de rugby (allongée sur le côté) est facile et confortable pour les premies temps.

Normalement les sage-femmes sont désormais formées en maternité pour vous conseiller au mieux. Un coussin d'allaitement est à cet effet un achat utile.

Si une douleur persistait n'attendez pas, seule, une sage-femme conseillère en allaitement (il y en a un peu partout), en libéral ou non, vous sera d'une grande aide.

Vais-je avoir assez de lait ?

Le corps féminin est une merveilleuse machine.

Pas de régime spécifique à suivre, mangez à votre faim.

Les tisanes d'allaitement peuvent éventuellement aider mais ce n'est pas non plus magique. Il existe également le Galactogyl mais celui-ci est à privilégier quand les tétées sont espacées (reprise du travail par exemple).

Ce qui permet que vous ayez assez de lait pour votre bébé, c'est lui donner aussi souvent que bébé demande. Lui seul sait si il a faim ou non. Faites lui confiance.

Stimuler le sein par des tétées fréquentes permet d'augmenter la production de lait et de l'adapter aux besoins de bébé.

Faut-il chronométrer les tétées ? Les espacer d'un certain nombre d'heures ?

Le lait maternel n'équivaut pas au lait maternisé. 45 minutes suffisent à sa digestion.

Les 3 heures entre les tétées, recommandées par certains, ne sont donc pas un impératif.

Donnez à la demande, vous serez plus détendue, la production de lait sera régulée fonction de bébé. Donnez lui aussi longtemps qu'il le souhaite.

On peut, dans la perspective de la reprise du travail, chercher à instaurer un rythme, mais il faut garder à l'idée l'importance de la fréquence des tétées et, généralement, bébé se régule de lui-même.

Je ne conseillerai pas un espace-temps standard, par contre, afin de savoir si bébé pleure par faim ou par besoin de succion proposer une sucette ou son petit doigt peut s'avérer envisageable.

Attention un bébé qui souffre de rgo ou de coliques peut se montrer goulu parce que la tétée calme son bobo mais un rgo ou des coliques se remarquent à d'autres signes (vomis, nez qui siffle, gaz, selles verdâtres).

On alterne les seins ?

On aura tendance à donner une fois le droit, puis le gauche à la tétée suivante.

L'important est que bébé vide bien le sein (comment savoir s'il l'a vidé ? Perte de volume de l'obus tout simplement). Pourquoi ? Parce que le lait de fin de tétée est le meilleur lait, plus riche et plus gras, alors que le lait du début, plus riche en lactase favorise les coliques.

Si l'un de vos seins reste gonflé jusqu'à la tétée suivante (qu'en somme, bébé n'avait plus faim avant que le sein soit entièrement vidé) vous pouvez par contre donner deux fois le même sein. Et pour savoir si il y en a besoin ou non, il suffit de s'écouter et de faire fonction de la sensation ressentie.

Faut-il beaucoup boire ?

Il faut s'hydrater oui mais pas plus que votre corps ne le réclame. Vous avez soif, buvez mais pas besoin de s'imposer de vider une quantité innommable de bouteilles d'eau.

Faut-il respecter des consignes d'hygiène particulières ?

Non, pas particulièrement. On peut si on y tient utiliser un brumisateur de poche (jamais fait personnellement). Bien évidemment on change le coussinet d'allaitement à chaque fois (et quand on en à plus besoin parce que plus de fuites, rien de particulier à suivre). Puis bien sur on pense à se laver mais bon, ça c'est juste une évidence.

Comment savoir si bébé prend assez ?

Bébé ne pleure pas ? Bébé s'endort après la tétée ? Bébé n'a donc plus faim et a ce dont il a besoin dans la bedaine. Si vraiment cela vous stresse, pesez le, mais pas tous les jours, plutôt toutes les semaines. Il peut arriver qu'une semaine il prenne peu mais compense ensuite. Pas de parano, donc.

Pas besoin non plus d'investir dans un pèse personne bébé. On se pèse avec son bébé, sans bébé et une petite soustraction et hop : vous avez le poids de bébé.

D'ailleurs, les courbes du carnet de santé ne sont pas adaptées aux bébés allaités donc zen si celle de votre enfant n'est pas "standard", l'important est simplement qu'elle progresse.

Faut-il donner de l'eau à bébé ?

Pas besoin de supplémenter en eau. Le lait maternel est plus liquide et riche en minéraux en cas de forte chaleur. Pas de risque de déshydratation donc si on donne régulièrement le sein. Par contre, à vous de vous hydrater.

Cependant bébé peut vouloir de l'eau. Ici Chaperonette crie quand elle voit un verre d'eau et qu'elle en a envie donc, je lui donne. Louloute n'en réclamait pas au même âge.

Bébé allaité a-t-il besoin de faire son rot ?

Un bébé allaité avale généralement moins d'air mais peut tout de même avoir besoin de faire un rot. On positionne bébé sur l'épaule, on tapote le dos ou les fesses. Si ça sort bien, sinon on insiste pas.

Chaperonette faisait parfois plusieurs rots, longtemps après la tétée.

Bébé s'agite en début de tétée, s'éjecte, s'étrangle ?

Vous avez peut étre un Réflexe d'Ejection Fort. Votre lait sort trop fort. Et bébé est inadapté au débit d'une lance à incendie.

Ça se remarque facilement quand on a ce phénomène. Ici, bébé décrochait et l'univers environnant se retrouvait aspergé de jets de lait.

Comment faire ? On donne à téter allongée sur le côté ou sur le dos pour diminuer le débit de la sortie du lait.

Allaiter et reprendre le boulot c'est possible ?

Oui c'est possible. Il va falloir tirer le lait au travail pour éviter les engorgements et donner à la nounou ou à la crèche de quoi nourrir bébé. (Biberons nuby, medela cup, biberons tommee tipee).

Vous disposez de droits en la matière que vous trouverez sur ce lien, concernant le droit du travail en France et au Luxembourg. Mieux vaut investir dans un tire-lait manuel pour plus de discrétion.

En donnant aussi souvent que possible à téter à bébé, en soirée et en week-end, la production devrait rester suffisante. Puisque tirer son lait permet de conserver une stimulation du sein.

Par ailleurs passé 6 mois, vous passez en lactation automatique. Le sein produit uniquement la quantité nécessaire et ne fait plus de stocks.

Voilà j'espère avoir été complète, sinon n'hésitez pas a me contacter et je vous répondrai dans la mesure de mes moyens

Commenter cet article