Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Louloute, avant, serait parti avec n'importe quel étranger, du moment où celui-ci lui parlait avec un tant soit peu de sympathie (feinte ou non, la sympathie).

Je me rappelle d'une promenade en plein St. Denis où une femme lui avait tendu la main en lui disant "viens" et v´là mon petit loup qui s'exécute tout guilleret.

Louloute est un enfant en permanente communication. Toujours ravi de faire connaissance. On arrivait donc à ce moment fatidique où il faut apprendre la méfiance. Et oui, loin du monde des Bisounours, il devenait urgent de lui apprendre que tout le monde n'est pas gentil.

D'autant plus, qu'un jour, dans une station essence d'autoroute, alors que je suis au point change avec la Chaperonette voilà Louloute qui prend la poudre d'escampette ! Je fais au plus vite pour ramasser mes clics et mes clacs mais en sortant pas moyen de remettre la main sur l'enfant !!!

Papa arrive, ne l'a pas vu ! Grosse envie de vomir, on retrouve rapidement le petit bonhomme qui cherchait papa pour lui proposer un café ! La peur de ma vie. Tout ce qui bouscule si vite dans ma tête.

Certains bien-pensants pourront se dire "ouuuuh mauvaise mère !" et bien tout peut arriver si vite !!

Alors j'ai commencé à expliquer qu'il ne fallait pas partir seul. Qu'il y a des monsieur et madame méchants. Il ne faut pas accepter de bonbons ou de gâteaux de ceux qu'on ne connait pas.

Ton corps est a toi, personne a le sept de te toucher. Sinon il faut le dire à maman ou papa !

Le message est passé et fréquemment, Louloute se fait des piqûres de rappel "hein maman, si on me donne des bonbons ou des gâteaux je dis non. Parce qu'il y a du poison. Ça fait bobo !"

Dur d'expliquer sans raccourci mais le gros du message est passé.

Et vous comment avez-vous abordé ce point avec vos loulous ?

Apprendre la méfiance

Commenter cet article

Vivi 22/02/2013 16:11

Fort souvenir de ma fille, qui avait eu une sorte d'initiation sous forme de sketches au CP: des dames étaient venues jouer des saynètes, dans lesquelles elles mettaient la main sur l'épaule d'un enfant, et l'enfant disait "non". Et l'on avait expliqué aux enfants qu'ils avaient le droit de dire non. Ma fille en avait déduit que les adultes n'avaient pas le droit de lui toucher l'épaule. Elle a bien vu ensuite qu'il lui manquait un élément de compréhension. Je lui ai dit "je pense que tu n'as pas tout compris", sans vouloir lui dire la raison réelle de ces skteches. La fois suivante, les dames étant revenues pour demander si un enfantr avait des questions à poser, ma Malinette a levé le doigt, disant que sa maman ne l'avait pas cue. Ouh la ! On l'a emmenée dans un bureau à part et on lui a posé des questions. Bon, on ne nous a pas envoyé d'assistante sociale. Elle m'a raconté cela, toute fière d'avoir été écoutée si gentiment. et là j'ai craqué et lui ai expliqué ce qu'il en était. Elle en a été dans un premier temps choquée "Quoi, ça existe, des adultes qui font du mal aux enfants" ? Finalement elle a bien surmonté ce traumatisme, mais j'en ai voulu à l'école de cette initiation mal donnée.

labonoccaz 18/02/2013 12:30

coucou, pas simple en effet que d'expliquer aux enfants qu'il ne faut pas partir avec des inconnus, à partir de l'âge de la maternelle, je leur ai expliqué avec des mots simples, que seuls papa et maman étaient autorisés à venir les chercher à l'école, une fois, c'est ma belle-soeur qui a du aller récupérer le petit, il a pas voulu la suivre se rappellant la règle, l'école m'avait alors téléphoné et j'ai pu lui dire que oui, tata val était autorisé à le récupérer, bisous

Claire B 18/02/2013 12:43

En tout cas le message était bien passé !!