Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Hier, je lisais dans un article, qu'en France, un parent consacre en moyenne 5% de son temps quotidien à son enfant !

Oui 5 %. Et le débat était entre les 1h30 et des brouettes consacrées par les mamans et les 40 minutes environ par les papas.

Je trouve les chiffres hallucinants !

C'est quoi ce tout petit 5% ! Je dis pas, je me doute bien que c'est pas toujours facile de conjuguer vie professionnelle et vie familiale mais quand même !

Il y a quand même une évolution dans notre société que je trouve pour le moins particulière. On choisit d'être parent mais faudrait pas non plus que ça prenne trop de temps. Et pourtant ce temps va filer vite, vite. Si vite qu'un jour l'oiseau s'envole du nid. Ce qui n'aura pas été vécu, tissu, partagé sera autant de trésors perdus.

On choisit d'être parent mais si un(e) autre pouvait assurer l'intérim...

Je ne remets pas en question la nécessité d'une vie professionnelle mais la place qu'on lui accorde. Nos enfants ne sont pas des plantes qu'on peut se contenter d'arroser. Ils ont besoin de temps, d'amour et de stimulation. Alors on compte sur qui pour tout ça en dehors des petits 5% ? L'école, la crèche, la nounou ?

Cet article n'est pas sujet à critiquer les choix des autres mais simplement le fruit d'interrogations personnelles.

Comment peut-on réellement connaître une personne en passant 5% de la journée auprès d'elle ? On passe plus de temps avec les collègues qu'avec le fruit de nos entrailles ? Je dis pas non plus qu'on connaisse plus nos collègues, le rapport est différent...

Pour moi, être parent ça se construit, c'est pas quelque chose qui vous tombe tout cuit dans la bouche. La relation à son enfant, la complicité, ça se tisse.

Après, au travers de mon métier j'en vois un bon nombre de ces parents qui me disent "non mon enfant il est pas comme ça". Et si vous appreniez réellement à connaître votre enfant ? Plutôt qu'assener un agressif "mon enfant est pas comme ça" à comprendre comme un "je suis son parent donc je le connais forcément et toi, tu as tort".

J'en vois également un bon nombre qui au vu du peu de temps partagé ne veulent donc vivre que des bons moments avec leur enfant. Ils cherchent donc à satisfaire le moindre souhait de leur chérubin au risque de le pourrir gâter et d'en faire un enfant roi. Parce que 5% du temps peut néanmoins suffire à anéantir les autres moments de la journée ou une tierce personne peut avoir tenter d'inculquer des bases (école, nounou, crèche ou autre).

Je conçois que cela puisse sembler ingrat de s'opposer à son enfant le peu de temps qu'on le voit mais l'enfant a besoin de limites, de repères et de règles pour se construire. L'enfant qui n'a aucune limite est souvent un enfant terriblement angoissé.

Puis, je constate que souvent, pour compenser ce manque de temps consacré aux enfants, parce que le poids de la culpabilité se fait ressentir : on achète. Oui mais pas sur qu'on puisse mesurer la qualité d'une relation avec son enfant au poids du coffre à jouets...

Et si on apprenait a faire les choses ensemble ? Cuisine, rangement...

Je ne dis pas a chaque fois non plus mais une fois de temps en temps histoire de gonfler ce faible 5%.

Et si on veillait aux activités qui isolent : Tv, console etc. Je ne diabolise pas ces activités mais les borner dans le temps ? Et puis ici, on regarde la Tv ensemble et on parle et on commente ce qu'on voit pour que ça reste néanmoins un échange.

On en vient au final à se demander mais c'est quoi les activités parentales. Parce que si ça se trouve c'est aussi dans la conception même de ce qu'est être parent que se trouve une coquille. Être parent c'est pas que repas, dodo, bain, jeu.

Être parent c'est aussi partager la normalité du quotidien, des petits détails de tous les jours et apprendre à son enfant à se construire dans ce quotidien même.

Être parent c'est pas que satisfaire les besoins primaires et dans une grande magnanimité d'âme une demie heure de jeu.

Être parent c'est donner des repères, c'est être à l'écoute de l'autre.

C'est peut être juste aimer au final. Aimer dans son sens le plus large et le plus complet. Pas un amour passif de principe mais un amour pour lequel on se bat, qu'on construit avec plus ou moins de facilité jour après jour.

C'est peut être aussi sacrifier une part de soi, de son confort, de son temps.

Voilà le fruit de mes réflexions. Être parent pour moi c'est pas une activité qu'on exerce quand l'envie nous prend. Et ces petits 5% pour moi, je serai dure, mais c'est simplement sacrifier son enfant.

Après...chacun ses choix. Mais y a comme quelque chose qui tourne pas rond dans ce bas monde !

NB : je ne blâme pas celles et ceux qui travaillent mais 5% du temps quotidien c'est quand même peu et je pense qu'on peut travailler tout en gardant un peu plus de temps pour son enfant. Je parle quand même d'1h30 par jour quoi, c'est une moyenne, certains passent plus de temps mais d'autres moins ! Donc bon...

Comme certains n'ont pas eu le choix, je déplore tout autant les failles de notre société et de notre système en matière de parentalité.

Je ne dis pas non plus qu'on ne puisse être complice de son enfant en passant peu de temps avec lui, le tout est une gestion de ce temps-même et de ce qu'on y fait.

J'exprime ce que je pense mais une fois de plus ne stigmatisons pas.

Être parent à temps partiel

Commenter cet article

Goblin 30/05/2013 22:36

J'ai la chance d'avoir pu prendre un congé parental partiel et je peux consacrer tout mon mercredi à mon fils, en plus du week-end où j'essaie de profiter un maximum de lui. Par contre, quand je travaille, je suis absente 12h dans la journée avec les transports. Je rentre à 19h, il se couche à 21h30, entre deux j'essaie aussi de manger donc évidemment le temps passé avec lui est court malheureusement mais je ne vois vraiment pas comment faire autrement. A part l'empêcher de se coucher le soir ou le réveiller à 6h le matin... ;-) Par contre, je prends à coeur d'éduquer mon enfant et même s'il n'a que 4 mois, je pense qu'il sait déjà quand je ne suis pas contente, même les soirs où on passe peu de temps ensemble.

Elo 29/05/2013 17:06

C'est sur vu comme ca 5% ca parait peu mais il faut aussi voir comment on été fait ses stats...je veux dire 1h30 par jour mais pour un enfant de quel âge a quel âge??? est ce une moyenne sur une année complète (vacances inclues) ou une année scolaire ???? bien sur il est possible de passer plus de temps avec un petit qui ne va pas a l'école mais une fois que l'école commence il ne reste pas énormément de temps avant et après pour passer du temps avec son enfant...

Enfin voila je pense que les statistiques ne nous donnent pas forcément toutes les données qu'ils utilisent pour les établir...

mamengagee 29/05/2013 13:52

Je n'ai pas trop le choix moi malheureusement.. Obligée de travailler, je n'ai meme pas pu me permettre un congé parental de 6 mois.
Par contre j'estime profiter au maximum du (peu de) temps passé avec mon bébé. Et il n'a pas l'air d'etre plus proche de sa puericultrice de la crèche (avec qui il passe 9h par jour) que de moi. On est super complices et cette complicité on la construit au dela du peu d'heures passées ensemble dans la semaine.
J'aurais aimé avoir le choix et pouvoir passer 100% de mon temps avec mon petit bonhomme. Mais malheureusement on a pas tous cette chance..

Claire B 29/05/2013 13:56

C'est sur qu'on a pas toutes le choix mais je pense qu'on peut bosser et passer plus de 5% de son temps quotidien avec son Loulou.

Et je pense aussi qu'on peut bosser et continuer pour autant à éduquer son enfant.