Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Il est des questions qui semblent revenir.

Celle du dodo en est une. De votre grand-mère a l'inconnu le plus total, ils semblent s'être tous donnés le mot.

Après les compliments d'usage sur votre enfant, enchaînement sur "et sinon il fait ses nuits ?".

Grosse pression mise aux parents, et plus précisément les mamans, ce me semble.

Et puis, ces bonnes âmes enchaînent sur de nombreux conseils plus ou moins avisés et vous livrent ce qu'ils considèrent comme les clés d'un sommeil assuré.

Et là, les théories sont nombreuses.

Personnellement, je pense qu'une maman, si elle se fie à son instinct sait ce dont elle est capable ou non.

Moi, laisser pleurer, je ne peux pas.

Peut-être certains me verront ils comme faible mais j'estime qu'on ne laisse la pleurer un petit bébé.

On porte un enfant 9 mois et notre monde occidental voudrait nous faire croire qu'aussitôt né, il doit être autonome.

Il n'est pourtant pas d'espèces animales ou le nouveau né soit aussitôt livré a lui-même.

Je ne fais pas le procès ici d'autres façons de procéder. L'important étant de faire selon son cœur. Mais il est bien évident qu'il est des théories auxquelles j'adhère moins que d'autres.

A mon sens, donc, l'enfant a besoin de proximité. Et au feu les multiples campagnes anti-cododo.

Par contre, respect des conditions de sécurité de rigueur.

Pas de grosse couette, pas de bébé dans le lit en cas de prise d'alcool...

Personnellement j'ai expérimenté par deux fois la chose et je peux dire avec assurance que le cododo calme les coliques, par exemple. Même s'il ne les gomme pas non plus, soyons réalistes.

La mère, par instinct, n'écrasera jamais son enfant. Faisons un tant soit peu confiance à la nature, il se trouve que les choses sont bien faites.

Mais, parce qu'il y a bien un mais, le cododo oui, mais c'est comme toute autre chose, il faut en user avec modération.

Ma louloute a cododoté très et trop longtemps.

Résultat des courses : il dort très mal.

Alors, grandie de mon expérience passée, j'ai bien plus réfléchi la chose avec mon petit chaperon rouge.

Résultat des courses : elle fait ses nuits.

Le secret me direz-vous ?

Limiter l'association tétée-dodo.

Cododo en fin de nuit.

Instaurer un rituel de journée.

Apprendre la différence jour et nuit.

Mais toujours, faire confiance a mon instinct de maman.

Et un livre, qui me sert de base et que je trouve exceptionnel "Un sommeil paisible et sans pleurs" d'Elizabeth Pantley.

Voili voilou, pour une première approche de ce sujet sur lequel on pourrait encore s'étendre. Chose que je ferai peut être ultérieurement.

Fais dodo, Colas mon petit frère...

Commenter cet article

Baby Parc 15/04/2013 17:02

Je connais des personnes qui ne laissaient pas pleurer leur bébé au final à 4 ans le petit ne dors toujours pas seul...

Claire B 15/04/2013 22:49

Je ne pense pas qu'il y ait de relations de cause a effet. On peut ne pas laisser pleurer un enfant sans pour autant tomber dans l'excès. Chacun voit midi a sa porte en somme.