Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Grossesse : comment se comporter avec les aînés ?

Quand on est enceinte de bb2 ou bb3,4,5... vient souvent à se poser la question des câlins.



Quelle proximité physique adopter et quel risque pour notre gros bidon ?

On a facilement peur d'un coup ou d'un mauvais mouvement.

La question se pose d'autant plus quand l'aîné est petit.

Alors ici, pas d'avis médical, juste mon avis personnel, à moi, maman enceinte de bébé 3.

Je pense que la proximité avec les grands frères et sœurs se tissent dès la grossesse.

Pour éviter une jalousie ultérieure, il me semble important d'impliquer au plus tôt nos aînés dans la grossesse.

Parler au ventre. Montrer les échos. Aller choisir le doudou ensemble etc.

Et pour moi, il me semble également essentiel de ne pas rompre la proximité physique existante. Pas la renforcer ni l'amoindrir.

Continuer les gros câlins dans le lit ou sur le canap, porter tant que le stade de la grossesse le permet.

Je pense qu'une rupture franche dès la grossesse est une occasion pour l'aîné de se sentir lésé, mis à l'écart. Au plus tôt. Et que cela fera jaillir du ressentiment envers le bébé à venir.

Mais alors, comment on écarte la peur du coup fatal ? Et bien déjà on explique, on use de coussins ou couette interposée, si nécessaires.

Je pense qu'un enfant dès son plus jeune âge comprend la notion de fragilité, de précaution.

Et on parle de moments câlins pas de lutte gréco-romaine.

Il faut aussi inculquer des règles et limites dans le câlin. L'éducation quoi...à tout point.

Pour moi c'était de l'ordre de l'évidence d'impliquer les aînés dans la communication avec bébé bidon, de les faire sentir les premiers mouvements. De nourrir l'imaginaire autour de bébé, comment cest dans mon ventre, comment il est...

A cet effet certaines applications grossesse permettent aux petits de visualiser à quoi ressemble bébé selon le stade de la grossesse.

Et Louloute et Chaperonette adorent me demander chaque dimanche "il a la taille de quoi maintenant le bébé ?"

Alors ils s'amusent à mesurer entre leurs doigts, ils imaginent.

Chaperonette épilogue autour du "cordon filical".

A cette effet le livre jeunesse de G. Andreae "il y a une maison dans ma maman", disponible ici est top.

"Graine d'amour", également, dont je parle ici.

De plus, j'avoue que ce bébé 3 arrivant dans un contexte particulier, il me semblait d'autant plus important qu'il soit couvert au plus tôt de l'amour de la fratrie.

Je pense que nos aînés sont acteurs de la grossesse au même titre que leurs parents, ils ne sont pas à l'origine de la vie mais ils participeront à la construction de celle-ci.

C'est également pour cela que je fais le choix d'annoncer rapidement mes grossesses à mes enfants.

Partant du principe que même si une fausse couche devait arriver, cela les concerne et qu'ils sont partie prenante de l'aventure.

Quoiqu'il en soit, cela ne demeure que de l'ordre de mes positionnements personnels.

Néanmoins, hasard ou conséquence je sais que dans le cas de l'arrivée de Chaperonette, Louloute n'a ressenti aucune jalousie et la complicité entre eux est sans failles.

Et vous, quelle attitude adoptez-vous ?

En couverture, la Chaperonette qui me demande : maman je peux dormir avec le bébé ? Désormais habitude de la sieste.

Commenter cet article