Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

L'évaluation dès la maternelle, bien utile ?

Ça y est, l'année filant à grande vitesse, Louloute a ramené son premier bulletin.

Hé oui, il est une lubie tout à fait française d'évaluer l'enfant et si on pouvait dès le berceau, ma main à couper que certains seraient enthousiasmés par l'idée.

Voilà donc toute une somme de compétences que nos chérubins se doivent donc de maîtriser.

À l'instar des pays nordiques, qui n'évaluent presque pas jusqu'à l'entrée dans le secondaire et ont des résultats fort honorables, la France se targue de livrets d'évaluation, d'évaluation nationale, de socle commun de compétences.

Alors, évaluer et stimuler, loin de moi l'idée de réduire ça à du pipi de félidé mais néanmoins il est des questions qui me turlupinent : combien de parents pourront soutenir que si, leur enfant est tout à fait capable de compter jusque 3, alors que dans le livret c'est non acquis, ou rouge ? Comment évalue-t-on l'apprentissage de comptines dans une classe en sureffectif, parce que faire passer chaque enfant un par un, soit on a pas le temps de le faire, soit, et ce n'est que mon avis, n'est ce pas une perte de temps en vue d'autres apprentissages ?
Et puis à trois ans, il y a ce que l'enfant sait faire et ce que l'enfant veut bien faire. D'où, justement, des enfants qui savent faire à la maison mais pas à l'école.

Vous êtes bien placés pour savoir que quand votre progéniture se met martel en tête, elle campe sur ses positions.


Puis l'évaluation d'une école à une autre diffère. Certaines feront preuve de ce que juge du bon sens en ne pratiquant pas de notation abusive, d'autres rempliront des livrets, d'autres même afficheront les résultats sur des tableaux au su et au vu de tous (pas un peu tôt pour mettre les bambins en concurrence ?).

Certains mettront des feux de couleur, d'autres des acquis/non acquis, d'autres encore des espèces de smileys. Et l'enfant qui a un bonhomme qui tire toujours la tronche, est ce que ça le motive à continuer ses efforts ? Bien évidemment, tout dépend des encouragements en parallèle et de l'attitude de l'enseignant, on est d'accord. (Personnellement je privilégie une évaluation orale de l'élève et sur papier en mots "incompréhensibles" pour l'enfant mais à l'usage strict des adultes).


Je me permets donc d'avancer la question suivante : notre surenchère d'évaluation française est-elle bien justifiée ?

Est-elle garante d'une quelconque réussite ?


Et vous parents, qui êtes peut-être ébranlés par ces jugements sur votre enfant, ces cases dans lesquels on veut bien le ranger, un peu de détente.

Toute une scolarité pour apprendre, revoir...


L'évaluation en maternelle, ok, pour marquer des repères, se situer dans les apprentissages, informer les parents mais non au jugement de valeur, non à la compétition.


Et vous, quel est votre avis ?

Commenter cet article

maman mymou 03/02/2014 11:23

Si ça peut te rassurer, les anglais aussi adorent évaluer (avec des smiley !) et à chaque semestre on reçoit un bulletin de plusieurs pages avec un tableau des compétences et les smileys en fonction des aptitudes que TJ a bien voulu montrer à l'école... Imagine le 1er semestre l'année dernière quand il n'osait pas encore parler à la maitresse en anglais jusqu'à Noël alors qu'il nous blablater des phrases entières à la maison... LOL