Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Quand je suis devenue maman j'ai découvert l'amour, l'amour inconditionnel, l'amour vers l'infini et l'au-delà.

J'ai découvert le bonheur, celui de serrer son enfant contre soi, de le regarder, de le câliner. Le bonheur partagé. Les petits bonheurs de chaque jour. Le bonheur simple. Le bonheur profond.

J'ai découvert la dépendance, ce petit être entièrement lié à moi, dont la vie est entre mes mains de maman. Je découvre peu à peu l'envol, aussi...

J'ai découvert l'instinct maternel. Celui qui vous fait vous réveiller en même temps que bébé, qui vous fait courir auprès de lui, qui vous apprend les gestes à avoir et vous permet d'apprivoiser l'enfant. Avant j'avais la langue, aujourd'hui j'en comprends les mots.

J'ai découvert l'émerveillement devant les progrès de chaque jour, la beauté parfaite de l'enfant. La magie des traits et ressemblances. Le mot "maman" qui jaillit et se dire "c'est moi".

J'ai découvert la reconnaissance : un enfant qui va bien. Savoir dire merci.

J'ai découvert le manque de sommeil (quoique je le connaissais un peu, pas une grande dormeuse, moi) mais aussi le bonheur de regarder son enfant dormir. Si paisible, si calme. Magie de la nuit ou le temps s'arrête.

J'ai découvert l'impuissance devant les bobos de bébé, lâcher prise, ne pas pouvoir soulager les pleurs. Laisser grandir, aussi. Ce n'est que le début.

Je me suis découverte, moi aussi. Suis passée du principe à la pratique. Avec la surprise de ne pas toujours faire comme je l'aurais imaginé avant.

J'ai découvert la peur. Aussi. Au point de vérifier cent fois que bébé respire. De poser ma main pour sentir les va et vient de son souffle.

La peur de perdre mes essentiels. La peur de perdre ce qui d'un petit rien est passé à mon tout.

La peur du bobo, la peur que mon enfant ait peur, mal. La peur quand je le laisse seul, la panique des débuts à la crèche.

L'impression d'abandonner.

Le jour où je suis devenue maman les choses ont pris leur sens, comme un monde qui trouve ses couleurs, le pèlerin qui trouve l'abri, la voile qui trouve le vent. Le bonheur s'est fait son nid au fond de moi.

Le jour où je suis devenue maman...

Commenter cet article