Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

En un temps reculé Noël se fêtait en hiver, en décembre même.

Il semblerait, (effet collatéral du réchauffement climatique) que l'horloge se soit emballée.

Le Père Noël poussé par la pression mercantile est désormais invité dés mi-octobre.

On ne compte plus les catalogues de jouets, les promos des sites en tout genre, et les rayons des magasins qui se mettent à dégueuler de jouets, jeux, décoration, chocolats et pains d'épices.

J'ai déjà eu droit au premier sapin trônant sur son rond-point.

J'aime Noël. J'aime sa magie. Les contes qu'on y raconte. Les lumières. Les enfants dont les yeux brillent. J'aime Noël pour sa dimension religieuse. Fête de l'unité. De l'amour. De la naissance. Mais fêter Noël en octobre. Je dis non quoi !

On a le temps de courir entre les rayons pour trouver ce qu'on a écrit sur nos listes.

On a le temps de songer a la couleur de la nappe ou des serviettes ou encore au menu du réveillon.

Bientôt le Père Noël s'installera à peine sortie des fêtes de Pâques quoi !

Cette course éfrènée vers la consommation me désole. Acheter, toujours acheter. Manger. Boire. Toujours plus. Et gagner plus mais claquer toujours plus aussi.

J'aime bien manger, j'aime bien boire et j'adore les cadeaux mais si on laissait le temps au temps, hein ?

Le Père-Noël a le feu aux fesses

Commenter cet article