Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Les couches lavables, je sais, soyons honnêtes, à premier abord, ça vend pas du rêve.

On a l'image de cacas dégoulinants de partout, de tâches qui ne partent pas, de lessives à répétition et de tambours de machine à laver encrasser.

On a aussi le sentiment d'un retour en arrière. L'impression d'une régression.

Oui, je l'avoue, chacune de ses idées énoncées plus haut m'a traversé l'esprit et fait sa révérence dans le cerveau.

Mais, sûrement parce que je suis un peu frappadingue, j'ai eu envie de tenter.

Récit de mon expérience, suivez le guide.

Le tout a commencé par une galère. Je commande en ligne sur un site de puériculture qui déstocke les grandes marques.

Te1, te2, inserts, culottes de protection ? Oula, je maîtrise pas le jargon ! Première commande d'inserts et de culottes.

Je me rends compte que les inserts ça suffit pas (insert = bande de bambou qui vient doubler le fond de la couche). Faut aussi les couches à glisser dans la culotte de protection qui ne suffit pas à elle seule.

Deuxième commande. Un petit doublet des frais de port, youhou !

Je reçois enfin mes colis. Je lis la notice. Faut laver trois fois. Je lave. Mais euh, après lavage, bizarre, y a pas de velcros...

Je rabats tant bien que mal, c'est peut être comme ça, au fond j'y connais rien.

C'est quand même bizarre.

Je prospecte sur internet. Scrute le photos. Bah oui, je suis bien tombée sur des erreurs de fabrication. O bonheur !!

S'en suit un échange de mail houleux avec le service client, plutôt de mauvaise foi. J'insiste, je persiste et signe et au bout de deux-trois semaines on me renvoie 3 couches correctes (j'en avais commandé 6).

Velcro adhésif, mon ami, vient a mon secours. Ça se solde par un échec. Le velcro se décolle au lavage. Boutons de pression donc.

Ça c'était la galère logistique.

Quid du test ?

Est ce cracra-degueu ? Et bah en fait non. Il faut prendre le coup de main pour disposer tout le petit arsenal de culotte, couche et j'en passe mais c'est tout à fait satisfaisant.

Le feuillet jetable qu'on dispose sur l'insert s'imbibe bien des selles et des pipis. Pas de fuites donc et pas de tissus complètement crados.

Et en cas de pipi seulement, le feuillet est lavable.

En pratique : une fois le feuillet jeté aux toilettes, la couche mise de côté et les fesses de bébé propres et au sec. Je passe l'insert et la couche souillée sous l'eau. Puis je les mets a tremper dans un bac avec de l'huile essentielle.

L'eau de trempage n'est donc pas sale outre mesure et sent bon de surcroît.

Je tourne avec 6 couches en journée. Une lessive cycle rapide le soir et mes couches sont au top. Je mets a sécher pour le lendemain.

Pour les nuits je garde une couche jetable.

Coté esthétique : J'avais peur que toutes ces super-épaisseurs face un fessier de doudou à ma frêle Chaperonette, la aussi, plutôt bonne surprise. Pas besoin, dans mon cas, de bodys ou vêtements plus grands.

Petit débriefing sur la disposition des couches : de l'extérieur vers l'intérieur culotte de protection imperméable (qui reste propre bien souvent au final), couche lavable (en bambou ici), insert et feuillet jetable.

En somme je suis convaincue par les couches lavables.

Elles ne supplanteront pas, par mesure de praticité, mes couches jetables en cas de déplacement mais je les utilise au quotidien, à la maison.

Je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus sale, beaucoup plus contraignant.

Si vous n'êtes pas convaincue, pourquoi ne pas tenter un kit d'essai ?

Vous verrez qu'au final, rien à voir avc les langes d'autrefois.

A vous de vous lancer, maintenant !

En bonus : le lexique !!

Insert : bande à ajouter dans le fond de la couche qui se clipse éventuellement

Feuillet jetable : au final comme un grand carré de papier hygiénique, beaucoup plus résistant et imperméable

Couche lavable : la couche tout simplement, ici en bambou, doux et absorbant. Parfois en polaire ou coton.

Culotte de protection : la culotte imperméable qui maintient tout ce qu'il y a dessous et garde l'extérieur au sec. La barrière de protection anti caca quoi !

Chaperonette et sa couche lavable, culotte rose !

Chaperonette et sa couche lavable, culotte rose !

la couche et l'insert souillés, après avoir jeté le feuillet de protection. Pas beaucoup de tâches au final. (en noir et blanc parce que peu ragoûtant, je vous le concède)

la couche et l'insert souillés, après avoir jeté le feuillet de protection. Pas beaucoup de tâches au final. (en noir et blanc parce que peu ragoûtant, je vous le concède)

le bac de trempage. Pas immonde non ?

le bac de trempage. Pas immonde non ?

Commenter cet article