Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Louloute a soif d'apprendre. Une étiquette, des lettres ? Allez, on déchiffre.

Il a tout juste trois ans.

Alors, oui, semblerait-il qu'il fasse partie des enfants quelque peu en avance...il veut lire, compter, dessiner...

Classer les enfants dans des tiroirs et leur coller des étiquettes, voilà quelque chose qui me plait moyennement mais ma foi, il n'en demeure pas moins que Louloute, semble entrer dans la case "précoce".

Aller faire un test, rien que pour le bon plaisir d'avoir le certificat en main, mouais, bof. Si jamais fallait justifier quoique ce soit, à l'école surtout, on y repensera mais bon pour l'instant rien ne justifiait le schmilblick.

Je n'écris pas pour dire que super, mon fils est intelligent. C'est certes une joie d'avoir un enfant éveillé mais on va bannir une quelconque fierté mal placée.

En fait, c'est bien, que Louloute ait cette curiosité, cette soif d'apprendre, mais avec elle, vient la pression. Louloute, a trois ans à peine, se met la pression. Il écrit un E "pas bien formé", il me dit "regarde maman, c'est nul, hein ? On dirait pas un E".

Et pourtant, je valorise. Je félicite. Je lui dis que franchement, il est petit, qu'il a le temps d'apprendre. Oui mais voilà, le E est pas comme il voudrait.

Il colorie, on lui a dit qu'il ne fallait pas dépasser, on pas insisté lourdement non plus, et un trait dépasse : horreur et damnation, son travail est nul. Il a dépassé.

Louloute fait, apprend beaucoup de chose mais cette pression qu'il se met m'interloque.

Apprendre devient un piège. On avait acheté un cahier d'activités. Louloute adore mais il est rangé au placard depuis un petit moment. Parce que quand on commence quelque chose, je veux qu'on le finisse. Oui mais voilà, Louloute, terminer si c'est pas parfait, il veut pas. Alors si il n'y arrive pas, panique à bord. Pleurs.

Et le but c'est pas ça, c'est que ça reste un jeu.

Je suis reconnaissante que Louloute soit curieux, qu'il bénéficie de tous ces possibles, je suis fière de lui mais cette obligation de réussir qu'il se met, ça me laisse baba.

Et je m'interroge sur mon fils mais aussi sur les enfants en général et leur place et évolution dans la société. Cet accélérateur qu'ils prennent, ce train grande vitesse qui les mène à la connaissance, à l'âge adulte. Vite, trop vite, il me semble.

Je me dis qu'on sait pas toujours leur apprendre la valeur de l'erreur et de l'échec. Qu'on vit dans une société qui gomme l'échec et l'erreur alors que c'est bien comme cela qu'on apprend...

Je m'interroge sur ma responsabilité et mon rôle dans tout ça.

Et si on laissait nos enfants vivre à leur rythme, apprendre quand ils sont prêts et pas quand il le faut. Une fois de plus un petit tour dans les contrées nordiques...

Et en même temps, moi, maman, ne suis-je pas le produit de ma société française et de ses sacro-saintes normes contre lesquelles je me dresse bien souvent...

Louloute et la frénésie d'apprendre, un piège ?
Louloute et la frénésie d'apprendre, un piège ?

Commenter cet article

labonoccaz 10/06/2013 11:49

coucou, entièrement d'accord avec toi, il faut laisser le temps au temps, je vais te raconter une anecdote : mon dernier fait de l'anglais depuis le CE2, ordre de je ne sais plus quel gouvernement, c'est cool, c'est bien, il se régale, sauf que cette année, il est rentré en 6ème et que le programme lui n'a pas été adapté, c'est le même programme que le mien quand j'étais en 6 ème !!!! résultat des courses : il s'ennuit et donc fait le pitre en anglais et perturbe très souvent le cours (çà l'empêche pas d'avoir de bonnes notes), j'en ai parlé avec des professeurs, ils me disent oui le ministère n'a pas changé le programme car pas tous les élèves ont eu de l'anglais en primaire..... bah faudrait savoir alors, obligatoire ou non en primaire ? enfin bref, c'était ma petite (lol) anecdote, gros bisous

Claire B 10/06/2013 11:58

C'est ce qui me fait peur pour la rentrée. Une Louloute qui fasse le pitre parce que justement il s'ennuie...