Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Mon fils, ce moulin à paroles

Louloute est un bavard. Un grand bavard.

Il aime les mots. Parler. Chanter. Jouer sur les mots. Il aime bavarder. Il aime raconter.

Rien d'étonnant pour le fils de Mademoiselle "et alors..." qui inventait des histoires à n'en plus finir.

J'aime les mots, moi aussi. J'en ai besoin. Besoin de dire et de partager ainsi. Alors, oui, j'avoue que je suis fière de mon petit bonhomme qui sait manier la langue de Molière. Oui mais pas que, malheureusement...apparition des insultes et autres termes grossiers, les derniers temps. Alors on reprend et on réajuste, parce que comment dire "je vais te défoncer la gueule" ne se dit pas à sa petite sœur qui lui pique un jouet ! Oui oui, vous avez bien lu !

Je n'interdis pas de dire "cramé" plutôt que "brûlé", par contre, j'explique que les adultes peuvent parler de certaines façons mais que les enfants n'ont pas toujours le droit de parler comme ça et que quand on parle poliment il y a des mots qu'on ne dit pas.

Au gré de mes pérégrinations sur la toile, je suis tombée sur un post qui traitait des enfants bavards. Jugés comme "mal élevés" ou comme "pas a leur place d'enfant". Ces jugements m'ont choqué. D'où cet article.

Déjà, oui, la vérité sort de la bouche des enfants et elle n'est pas toujours bonne à entendre. Mais n'est ce pas le propre de l'enfant que de s'exprimer avec spontanéité ? Alors, bien évidemment, l'enfant doit apprendre peu à peu que tout ne se dit pas et que pointer que la dame est grosse ou que le bébé a une tête bizarre, ça ne se fait pas (du moins pas à voix haute). L'enfant doit mesurer le pouvoir destructeur des mots. Reste qu'il n'en demeure pas moins un enfant.

Ensuite, est-il mal élevé, l'enfant qui a du mal à respecter son tour de parole ? Pas forcément. Je ne dis pas, une fois de plus, qu'il ne faille apprendre à un enfant à laisser place aux autres dans un échange, bien loin de la, mais les adultes portant ces jugements sévères n'ignorent-ils pas qu'un jeune enfant a une conscience de soi disproportionnée ? Que donner sa place aux autres ça s'apprend et que même certains adultes n'en sont pas capables, sont-ils, à ce titre, mal élevés ?

Un instit jugera-t-il qu'un enfant est mal élevé parce qu'il ne sait pas rester dans le propos de la conversation ? Oui mais l'enfant n'a-t-il pas tout juste besoin qu'on l'écoute ? Après je ne dis pas qu'on puisse forcément satisfaire ce besoin et qu'il ne faille pas pour autant tenir une exigence hein ?

En résumé je déplore cette société, qui, d'une part forge des enfants rois mais d'autre part souhaitent qu'ils restent à leur place. C'est quoi, justement, la place de l'enfant ?

Et ces jugements me chagrinent : ce cadre psycho-rigide de l'école ou, faute de temps, d'effectif surchargé ou de mesures pédagogiques étouffe la spontanéité, la prise de langage. Concrètement, combien le langage, même en maternelle est négligé !

Alors, j'aimerais, mais je sais que je rêve, que l'enfant puisse parler, librement. Être plus librement ce qu'il est aussi. Et que mon petit moulin à paroles soit reconnu avec toute sa valeur plutôt que des jugements méprisants et hâtifs. Parce que des bases il en a, des limites aussi, qu'il est capable de politesse et de compréhension, de finesse et de jugement, d'analyse et d'écoute et qu'il mérite plus qu'une étiquette mal choisie même si, c'est un grand bavard devant l'Eternel, je le consens.

C'était mon coup de gueule du jour. Et vous, qu'en pensez vous ?

Commenter cet article

windows outlook help 07/05/2014 14:20

So cute! It was such nice experience to go through your blog. I have two sons and both were talkative when they were young. Now both are silent. I think they have a feel that silence has something to do with intelligence but I am completely against that concept!

Anouk 19/08/2013 19:51

j'ai aussi une grande bavarde a la maison .... même si ca peut être fatiguant quelque fois, j'apprécie qu'elle n'est pas peur d'exprimer tout ce qui peut la chagriner ou d'exprimer toutes ses interrogations, ses craintes, ses joies et qu'elle n'est pas peur de dire ce qu'elle a à dire quand elle le veut (dans la limite de ce qui peut être dit bien sur) pour moi ca la conduira a être une personne franche qui n'a pas peur de dire se qu'elle a sur le cœur ou se qui la révolte ... en tout cas je l'espère