Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Quand qui est papa n'est pas une évidence...

C'est un sujet bien délicat que j'aborderai là. C'est pourquoi je ferai le choix des symboles.

Il est des fois où la paternité se pose en évidence et l'amour qui va avec.

Il en est d'autres où l'histoire est plus compliquée.

Laissez moi vous conter mon histoire.

Il était une fois un jardin et dans ce jardin il y avait déjà quatre fleurs.

Et puis une graine a été plantée en terre.

La grande fleur bleue a décidé qu'il y avait assez de fleurs dans le jardin et que le jardinier avait dû se tromper, elle aurait voulu qu'on retire la graine.

Selon elle la graine n'était encore que graine, pas bien enracinée et après tout elle n'avait pas encore fleurie.

Alors la grande fleur rose qui croyait en cette petite graine si fragile et qui savait qu'un jour elle allait bourgeonner puis éclore a décidé de partir dans un autre jardin.

Il n'y avait avait plus que trois fleurs et la petite graine qui suivait son chemin bien enfouie.

Et, un jour, quand le bourgeon a fini par éclore, une nouvelle grande fleur bleue est venue fleurir auprès des autres fleurs. Il a trouvé cette petite fleur bien jolie, lui a fait de l'ombre les jours de soleil et recueilli de l'eau les jours de pluie pour que petite fleur puisse devenir grande.

Dès lors il y a, à nouveau, quatre fleurs dans le jardin et une nouvelle petite graine.

Mais il y a deux jardins. Et dans le deuxième jardin ont poussé des interrogations. De ces questions auxquelles on ne sait vraiment s'il faut répondre ou que répondre. Faut il dire, faut il taire que dans le premier jardin on pensait à une erreur du jardinier.

Et les premières petites fleurs se demandent à quel jardin appartient la petite pousse. Et si dans le deuxième jardin une fois que la petite pousse devient plus robuste on se disait qu'il fallait la déraciner et la replanter ?

Petite pousse s'enracine et prend ses aises dans le jardin qu'elle connaît. Elle sait où y trouver ce dont elle a besoin, a-t-on le droit de la déraciner ?

Commenter cet article