Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

L'anniversaire de la Louloute approche. Bientôt 3 ans, tout va si vite.

Je vais aborder un sujet, qui, je crois, est totalement inconcevable pour la gent masculine : le deuil de l'enfant qu'on aura plus.

Je crois que le cérémonial d'une grossesse me manquera perpétuellement.

Qu'on soit clair, pas l'envie d'un enfant dont je parle mais cette attente, cette excitation de la naissance peuvent-elles ne pas manquer ?

La recherche du prénom, la découverte du petit être, le mystère de son visage. L'effort de l'accouchement, même. Le temps qu'on trouve long, dans la chambre de la maternité, mais les heures passées à regarder son enfant, en se disant, c'est donc lui.

La grossesse et les mois à rouler son ventre, c'est bon j'ai donné et j'en suis rassasiée mais je crois que savoir qu'on aura plus de bébé est un deuil perpétuel.

En même temps, c'est un sentiment bien égoïste que j'énonce là, un enfant on ne le fait pas pour soi. Je n'ai pas envie d'un bébé, c'est le miracle qui se construit autour de l'attente qui me manquera éternellement.

Et vous, comprenez vous, ce sentiment dont je parle ?

Commenter cet article

Delphine 21/01/2013 15:11

Tout à fait d'accord! Cest un tel bonheur de porter un bebe... jai mis des mois à me remettre de la fin de ma grossesse... tellement envie de sentir encore mon bebe dans mon ventre! On ne peut malheureusement pas en faire 10 enfin ce ne serait pas tres raisonnable! Alors oui PROFITONS

Stéphanie 18/01/2013 12:06

Je comprends tout à fait !!

Tu ne t'arrêteras peut-être pas en si bon chemin ! ;-)

Biz

Aurore 17/01/2013 14:45

3 ans aussi pour ma choupinette bientôt, 3 mois passés pour ma Juliette, c'est sûr que le temps passe trop vite et nous rend nostalgique... Les essais pour concevoir bébé, les tests de grossesse, la 1ère écho, les premiers battements de coeur, les premiers mouvements, et ne parlons pas de la fin de cette merveilleuse aventure...tout ça me manque et me "fout le blues" rien qu'à l'idée que je ne le revive plus jamais. Alors juste un mot : PROFITONS !!!