Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Nous étions baroudeurs (des bacs a sable) avant l'arrivée de nos loulous avec Mr B.

Hors de question, donc, de subitement se visser les fesses aux chaises de la maison ou de s'attacher à notre porte d'entrée.

Voyager. Oui mais était-ce toujours possible ?

Tout d'abord, on a tenté le voyage pas trop loin. Les week-ends en voiture. Et bah fin de compte, la solution qui semblerait la plus facile ne l'est pas.

Déjà, partie de Tetris pour caser et le lit parapluie, et les valises et la poussette.

Ma foi, il en fallait plus pour nous décourager. Après la Belgique et Paris, nous avons mis le cap vers Barcelone.

Autant vous dire, un bon paquet d'heures de route.

Re-Tetris et puis un petit sauna en prime. Hé oui ! C'est que Mr B. et moi on a pas la clim', heureusement Maman était équipée des airbags modèles biberons intégrés, tout pour l'hydratation de Loulou.

Quelques semaines après seulement, à l'abordage de l'Angleterre.

Partis avec le strict minimum pour 4 -5 jours. Écharpe de portage et pas de lit sur ce coup là (cododo mon ami !) premier voyage en avion de la Louloute. No Soucy. Décollage et atterrissage, une petite tétée et c'est parti. En fait Maman avait plus mal aux oreilles que bébé.

Londres avec l'écharpe de portage, grande erreur. C'est que c'est grand, Londres, c'est que les pieds et le dos en prennent un sacré coup. Louloute a 6 mois et commence à peser son pesant de cacahuètes. Néanmoins super souvenir. On reviendra !

L'avion ça nous connaissait maintenant. Alors on a réitéré : Londres a nouveau mais avec l'option poussette canne.

Poussette jusqu'à l'avion, en soute au dernier moment. Aucune mauvaise surprise. Ils ne se font pas des passes avec la poussette, elle ne s'était donc pas écrasée sur le sol.

La voiture on maîtrisait aussi alors on a fait la Bretagne.

Et puis notre Chaperonette est arrivée. On avait prévu de partir au Portugal. Déjà, avant sa naissance.

Première étape : prendre les billets. Comment fait-on si on ne connait pas la date de naissance d'un voyageur ? Ni son prénom d'ailleurs (qui au moment de la prise des billets aurait encore pu être Merguez ou enveloppe autocollante, vive l'imagination prolifique du paternel !). Bah on prend les billets et on rajoute, une fois petit bout sorti un billet.

Deuxième étape : la pièce d'identité. Le bébé doit avoir les yeux ouverts, expression neutre. Euh...la Chaperonette est une marmotte les premières semaines. Quand on partira elle aura trois mois, y a les délais. On peut pas trainer. Après deux essais ou elle ne daigne pas ouvrir les yeux. Ça y est elle est réveillée.

Forcément le photographe c'est pas la porte a côté, trop facile c'aurait été (eut dit Maître Yoda). Nous voilà parties avec la poussette parce que l'écharpe de portage fait l'effet d'un somnifère. Avec le drap blanc. Et toutes les 30 secondes on réactive la puce qui bat de l'œil. Opération photo réussie. Photographe adorable. Papier dans les temps.

Troisième étape : l'avion. On emporte les véhicules avec nous. Le char d'assaut et sa nacelle de la puce et la petite poussette canne de la Louloute. En fait, vous y avez presque toujours droit. Faut juste s'en assurer auprès de la compagnie. Mais normalement c'est bon. On va jusqu'à l'avion avec. Et une fois de plus nos véhicules ne sont pas esquintés.

Le voyage en lui-même se passe au top. Les hôtesses me donnent un petit coussin pour caler la tête de la petite Rouge.

On a prévu de quoi occuper la Louloute. Vive la Storio 2 !

Fin de compte, voyager avec bébé : un jeu d'enfant !!

Par contre : Lisbonne avec des poussettes. Vous oubliez. Ça a été écharpe de portage tout le temps. A moins d'avoir envie de muscler vos bras, vos fesses, vos jambes. Ça monte, ça descend et pas pour des mauviettes !!!

Au final : vive le trolley bus !!!

Pour prendre l'avion, que prévoir :

- vous avez droit à un sac a langer a bord, pour bébé, en plus de votre bagage a main personnel, on y met lingettes, alèse jetable, couches, lange, une petite couverture polaire, sucettes

- on prévoit de quoi téter pour le décollage et l'atterrissage : bib´, sucette, votre doigt, votre sein. Le personnel va vous demander si vous avez des liquides pour bébé. Prévoyez des miniatures de lotion, savon etc. a mettre sous poche hermétique (sac de congel a zip) Si vous n'avez pas de miniatures, investissez dans de petits flacons (sephora en fait) que vous remplissez vous même. Les petites doses sont moins lourdes et infiniment plus pratiques

- pour un Loulou plus grand : de quoi grignoter, de quoi s'occuper (livres, tablette, jeu, l'idéal parce que léger c'est les revues Papoum, Popi, Abricot), un bib' ou verre a bec vide (on vous filera de quoi boire a bord mais le gobelet plastique pour un petit c'est inondation assurée), des bonbons a sucer ou mastiquer pour l'atterrissage et décollage.

Voyager avec bébé

Commenter cet article