Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Sale gosse ? Les troubles de l'attention

A l'évocation des mots "sale gosse", tout le monde a des images qui lui viennent en tête.

Cet enfant insolent, remuant, qui crie, tape, n'obéit pas...la liste pourrait être longue.

Depuis peu, j'exerce dans une classe pour enfants en difficultés cognitives.

Je me suis donc mise à potasser bon nombre de livres au contact de mes tous nouveaux élèves.

Et c'est sur le cas des TDA-H que je m'arrête aujourd'hui. Qui n'a pas entendu parler de cette fameuse hyperactivité ?

Si on sait dans les grandes lignes ce que c'est, on en mesure cependant pas toujours les conséquences.

La société est culpabilisante à l'égard de ses enfants et de leurs parents.

Bon nombre de jugements à leurs égards sont proférés.

Oui mais l'enfant qui a des troubles de l'attention ne l'a pas forcément choisi. C'est neurologique. Il ne peut pas faire autrement quand bien même, parfois il le voudrait.

J'ai dans ma classe plusieurs de ces enfants mais surtout un. Cassé par le système. Qui voudrait mais ne peut pas. Alors il agresse. Il se renferme. Mais non, parce qu'il ne t'aime pas, mais parce qu'il n'y arrive pas. Alors il baisse les bras. Non parce qu'il est feignant mais parce qu'être en face de ses incapacités est difficile.

Il ne s'agit pas de dédouaner ses enfants de leurs devoirs.

Ce ne serait pas les aider.

Mais il faudrait changer notre regard. Ne plus faire "d'hyperactivité" un gros mot.

Oui ils souffrent de manques, mais ils ont aussi des qualités qu'on oublie parfois de souligner.

Toi, parent, il n'y a pas de culpabilité à porter. Le trouble de l'attention est un trouble physiquement attesté. Mais invisible parce que dans la tête. Le parent de l'enfant qui souffre de troubles d'attention n'est pas responsable, n'a pas mal fait.

On peut s'adapter, éviter la sur-stimulation, aménager l'emploi du temps en considérant que l'enfant est incapable de se concentrer trop longtemps.

On ne peut en revanche pas effacer ce trouble.

On peut le soigner, avec ou sans "médicaments". Le trouble se résorbe parfois de lui-même.

Mais si l'estime de soi est atteinte, l'individu est blessé toute une vie.

Soyons vigilants sur les jugements que nous portons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article