Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Claire B

Nostalgie...

Je voudrais pouvoir te dire que c'est toujours génial d'être parent.

Que c'est comme la potion d'Obelix, une fois que tu es tombé dedans t'es doté de bonheur pour le restant de tes jours.

Sous un certain angle c'est le cas mais voilà, il est des jours ou néanmoins la nostalgie te prend, où tu voudrais retrouver un semblant de liberté, où tu voudrais exister, toi.

Après cest comme tout, c'est une histoire de savant dosage et d'équilibre à trouver. Sauf que la manœuvre d'équilibrage se renouvelle sans cesse.

Je passe par une phase où, non moins profondément comblée par mes enfants, j'ai de petites pointes de tristesse.

Le temps file, les amis sont parfois loin. Et celle que j'ai pu être n'est plus vraiment.

La vie suit son cours et il en est ainsi, il ne s'agirait pas de tomber dans la facilité d'idéaliser ce qui n'est plus ou ce qui devrait être.

Mais voilà, maintenant ce temps que t'avais pour toi avant et dont tu n'avais pas conscience il te manque parfois. Te lever a l'heure que tu veux.

Ranger une fois pour toute (quoique soyons honnêtes je n'ai pas le gène rangement bien ancré dans mon organisme).

Regarder ce que tu veux a la télé.

Sortir, boire. Autant de futilités.

Tout ça vient à manquer.

Une fois de plus je ne dis pas que je rêverai d'être bourrée h24 et de rentrer dans une hibernation (quoiqu'en été, je me gourre de saison là) mais j'aimerai avoir de temps en temps ces petits échappatoires. Oublier la maman raisonnable et gestionnaire de sa clique.

Avoir le loisir de l'inconséquence et de la futilité.

La phase finira par s'évanouir aussi vite que la nostalgie est venue.

Et mes jours sont néanmoins truffés de petits et grands bonheurs.

Et toi, ta vie d'avant, elle te manque parfois ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article